Paradis
retrouvés

Boiseries ravivées, décorations remodelées, espaces réinventés, ces adresses ont fait peau neuve et soufflent sur l’été un air de renouveau.

Bodrum

Amanruya

L’ombre tamisée des oliviers n’a pas changé, les pins élancent toujours leur silhouette face à la baie de Bodrum, sur les rives égéennes de la Turquie. Mais après deux ans de sommeil, l’Amanruya (de rüya, rêve) débute cette saison un nouveau songe, nimbé de sols en marbre blanc, de plafonds en bois d’acajou, d’arches ottomanes et de plages privées où les galets roulent comme des perles. Et puisque les adresses Aman cultivent l’espace comme un raffinement, ni chambres ni suites ici, mais 36 pavillons généreux comme des villas patriciennes. Où jardins en terrasses, salles de bains aux délices de hammam et pergolas appellent à l’indolence. LO

amanruya

Bülent Ecevit Cad., Demir Mevkii, Göltürkbükü. Tél. +90 252 311 12 12.

www.aman.com

Paris

Hôtel national des Arts et Métiers

Pierre de Paris sculptée sur place en pilier XXL plissé couture, puits de lumière digne de Jules Verne, fresque à l’encre japonaise sur lin, ce lieu est un hommage aux savoir-faire qui l’ont nommé : les arts et métiers. La carte italienne joyeusement créative se savoure dans ce décor rafraîchi l’été (réchauffé dès l’automne) par une astucieuse géothermie. Béton banché et chevrons de chêne habillent les dix types de chambre – certaines se connectant en appartement parisien –, alors que le terrazzo accapare la salle de bains. Et tout en haut, le toit-terrasse. De quoi oublier que ces 2 immeubles haussmanniens sur cour commune abritèrent un temps des bureaux. VG

hôtel national des arts et métiers

243, rue Saint-Martin. Tél. +33 (0)1 80 97 22 80.

www.hotelnational.paris

Malibu

The Surfrider

Pour se fondre dans la théâtrale beauté de Malibu, ville à la blondeur sablée de 43 km, un boutique-hôtel s’est coulé sous le toit-terrasse d’un motel d’après-guerre, patiné de soleil et de sel. Une fois lové sur les canapés, Malibu Pier, First Point et Surfrider effleurent le regard. Le couple qui a rénové le bâtiment a gardé 18 chambres, imaginé 2 suites et niché une bibliothèque. Si les œuvres contemporaines habillent les murs de leurs lignes, celles des hôtes sont soignées par les pique-niques maison et les repas servis sur la plage, pourvus par les fermes voisines. Chez soi, en mieux, et sur l’ourlet du Pacifique. VG

the surfrider

23033 Pacific Coast Highway. Tél. +1 310 526 6158.

www.thesurfridermalibu.com

Dublin

The Shelbourne

S’il existe une adresse à Dublin, c’est bien celle du Shelbourne Renaissance Hôtel. Donnez simplement au chauffeur de taxi son nom, il vous assurera de l’excellent choix que vous avez fait. L’accueil est à la hauteur de vos espérances avec ce qu’il faut de courtoisie, d’attention. Fondé en 1824, entièrement rénové, l’hôtel a fait la part belle à des artisans de talent comme à des grands peintres irlandais contemporains. Les chambres sont décorées d’une collection de photographies rares de l’Irlande en toute saison, comme une invitation à sortir de la ville. La suite Princess Grace est une merveille de délicatesse et de distinction, habitée de meubles anciens et décorée de peintures et de gravures de William John Leech (1881-1968). JCE

the Shelbourne

27 St Stephen’s Green. Tél. +353 1 663 4500.

www.marriott.fr

Pyla-sur-Mer

La Guitoune

Façade soulignée de corail, parades de homards sur la moquette, poissons rouges bullant dans les plafonniers… est-on dans la grotte de Neptune ? Dans le palais du roi Triton ? C’est «seulement» une villégiature rénovée par Bambi Sloan. Décoratrice magicienne, elle a aussi chiné des meubles 1940-1970 pour réaménager ces lieux dont parlait tout Le Pyla après-guerre. Depuis les rideaux des paisibles chambres, des sirènes gardent un cil sur les peaux de léopard réchauffant les planchers bruts ; d’autres voguent sur la mosaïque du bar. Un univers joyeusement onirique, pour se sentir comme un poisson dans l’eau à 2 tours de roue de bicyclette de la dune. VG

La guitoune

95, boulevard de l’Océan. Tél. +33 (0)5 56 83 00 00.

www.laguitoune-pyla.com

Saint-Tropez

Résidence de la Pinède

C’est comme si une brise fraîche, portée par le golfe de Saint-Tropez, avait soufflé sur cette adresse 5 étoiles remaniée en début d’année par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Les 31 chambres et suites bercées par la mer Méditerranée et la pinède portent lumineusement leurs nouveaux habits contemporains, volumes épurés, mobilier en bois doux, tonalités sable et bleu. Et pour insuffler un grain de volupté en plus, un escalier en verre conduit désormais à un spa Guerlain de 350 m2 tout en coupoles, pierres claires et boiseries lavées de soleil. LO

Résidence de la Pinède

Plage de la Bouillabaisse. Tél. +33 (0)4 94 55 91 00.

www.residencepinede.com

Petrópolis

Grande Hotel

Ouvert en 1930, ayant d’abord servi de casino avec un restaurant au rez-de-chaussée, l’établissement frappe par sa solennité, la hauteur de ses plafonds. Il a accueilli des personnalités, dont plusieurs présidents dans les années 1940-1950. Fermé durant quarante-cinq ans, l’hôtel ouvre de nouveau en 2011 après cinq ans de restauration. Cet édifice historique, le premier dans Petrópolis à posséder un ascenseur, allie styles classique et actuel dans sa décoration et son agencement intérieur : certains lustres et tapis sont des années 1930, mais les chambres s’avèrent modernes et fonctionnelles. AM

grande hotel

Rua do Imperador, 545. Tél. +55 24 2244 6500.

www.grandehotelpetropolis.com.br

Mont-de-Marsan

Villa Mirasol

Au sud des Landes, les 3 rivières de Mont-de-Marsan chantonnent aux oreilles de la Villa Mirasol, construite en 1912 dans le pur chic néobasque. écoutez-les un instant, puis franchissez le seuil de cette demeure Belle époque transformée en adresse 4 étoiles, bruissant de coquetteries et de conversations de styles : mosaïques du jardin d’hiver, théâtral escalier et plafonds gypsés du hall, boiseries et lustres italiens du restaurant... auxquels répondent les lignes calmes du mobilier contemporain et les francs aplats de couleurs des chambres (vert luzerne, beige albâtre, rouge grenat...). La modernité, plus que jamais le prolongement d’une élégance. LO

villa mirasol

2, boulevard Ferdinand-de-Candau. Tél. +33 (0)5 58 44 14 14.

www.villamirasol.fr

© M. K. Sadler - The Shelbourne Hotel, Dublin - Quentin Bertoux - La Guitoune © V. Mati - Alexandre Guirkinger - JPEG Studios. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

les impossibles

Article suivant

Poésie jacta est