outre, atlantique

L’amitié outre-Atlantique au musée

M comme miniature Des miniatures à côté des miroirs, des minarets, les mêmes que dans la ville mais moindres1, les merveilles du monde dans une maison de maître2. Images au mur, ou mirages sur la mer ; masques, têtes de pierre ou cires anatomiques : des machines à songes. En un moment, l’œil ému mêle les mondes. Et rien ne manque à ces paysages minuscules3, pas même le myrte au parfum de musc.

1. À Palerme, on admirera la belle église San Cataldo. 2. Tel le Palazzo Serra di Cassano de Naples. 3. Certains lieux transportent les visiteurs dans des mondes en réduction, décors de tapisserie, paysages imaginaires : à Naples, l’hôpital des Incurables et son musée d’histoire de la médecine ; à Palerme, la Palazzina Cinese, dans le Parco della Favorita.

M as in miniature Miniatures next to mirrors, minarets, the same ones as in the city but smaller,1 the marvels of the macrocosm in a manor house.2 Images on the wall, or maritime mirages; masks, stone heads or wax anatomical models: dream machines. In a moment, the eye is moved, as it mixes and matches worlds. And nothing is missing in these mini-landscapes, not even the myrtle with its musky scent.3

1. The lovely church of San Cataldo can be admired in Palermo. 2. Like the Palazzo Serra di Cassano in Naples. 3. Certain places whisk visitors away into miniature worlds, tapestry motifs, imaginary landscapes: in Naples, the Ospedale degli Incurabili (Hospital for the Incurables) and its Museo delle Arti Sanitarie, a museum of the history of medicine; in Palermo, the Palazzina Cinese, in the Parco della Favorita.

Réouverture Après plus de dix ans de fermeture, le public est invité à découvrir le nouveau visage du Musée franco-américain de Blérancourt, entre Lille et Paris et à proximité de Noyon. Le château et le musée viennent de faire l’objet d’une importante campagne de rénovation, d’extension et de mise en valeur des collections, appuyée par de généreux mécènes français et américains. En 1917, à l’initiative d’Anne Morgan (fille du banquier américain John Pierpont Morgan), le Comité américain pour les régions dévastées – une organisation humanitaire œuvrant en faveur des populations civiles – s’installe au château de Blérancourt, transformé en musée en 1924. Les collections d’œuvres d’art et d’objets de ce musée national témoignent du soutien français à la guerre d’Indépendance américaine et de l’engagement des volontaires américains auprès des Français pendant la Première Guerre mondiale. Le parcours muséographique propose notamment une plongée dans les XIXe et XXe siècles, où les artistes français et américains s’observent, s’inspirent et s’enrichissent mutuellement.

 

En savoir plus

Le Retrouvez les vidéos Escales Culture à bord et le programme détaillé à la fin du magazine (version long-courrier).

Escales Culture Air France

© Photo RMN / Christian Jean - Musée franco-américain du château de Blérancourt / DR - Mathieu Martin Delacroix - Photo Alex & Mathieu / artwork H5 (M. Lelièvre, B. Lépine)

shopping, summer

Article suivant

Air France shopping