Edito

Il y a de la magie dans l’idée aérienne de cette masse que l’on soulève, que l’on élève, qui nous envole. «Lever l’ancre», comme un geste délesté, une parabole vidée de gravité. Les épaules allégées, relâchées. La raideur de la roche, alors poncée, assouplie, chercherait presque à s’évaporer, en un sfumato pensif. Et de cet instant, hors du temps, naît l’intrigante puissance du mouvement.

La carte postale de Nicolas Lefebvre

Sous ses doigts de graphiste voyageur, encres et crayons de couleur révèlent de «petites machines illustrées», des dessins atmosphériques – artiste, il manie aussi photo et vidéo. Ce mois-ci, clin d’œil à une mosaïque du palais de Cnossos (Crète) : des dauphins semblent nager dans le ciel.

Agenda

INSTANT STORIES

Exposé du 7.07 au 23.09

Publié par Schirmer/Mosel.C/O, Berlin.

Article suivant

Air France