Adieu Ludovic
Adieu Ludovic

Hommage C’est depuis un hublot que s’observent les tracés graphiques des pistes, Ludovic Parisot les documentait depuis un hélicoptère… Cinq ans déjà qu’il posait son regard sur des architectures industrielles au design et à l’esthétique «cliniques». Fixant les lieux liés à la mobilité, de Kourou à Munich, en passant par Paris-CDG. Conscient du travail de son contemporain Benedict Redgrove, peut-être proche de Bernd & Hilla Becher, il n’avait ni maître ni mentor, si ce n’est une touchante curiosité des «mondes» de ses amis designers, artistes et journalistes… Son humilité et son perfectionnisme faisaient sa richesse, son père et sa fille Rose étaient ses moteurs. Déjà auteur du Portraits de ville, Montréal publié par les éditions be-pôles, il collaborait avec les plus belles revues, dont Air France magazine. Inachevé, initié avec la journaliste Andrée Fraiderik-Vertino, un livre rassemblera bientôt ses images rares.

Toujours plus de nouveautés sur Air France Press

Article suivant

Toujours plus de nouveautés sur Air France Press