Aller au contenu principal

Miscellanées

Sélection culturelle, gourmande, astuces d’initiés et adresses pointues pour un automne insulaire.

De pied en cape

Venise Zorro, Superman, Sherlock Holmes, la cape est l’attribut des héros. Surdimensionnée, elle réchauffe cet hiver la collection masculine que le Vénitien Golden Goose Deluxe Brand dédie à l’Écosse. Modernisé par les matières techniques et le savoir-faire italien, le tartan gagne le vestiaire et quelques accessoires (les fameux sneakers) aux tons acidulés. VG

NEW KILT

Collection Homme, automne-hiver 16-17.
www.goldengoosedeluxebrand.com

Oiseau d’Amérique

Des Moines Il a 23 ans, un profil d’ange tombé de l’Iowa et un premier album aux affinités plurielles, creuset poétique dans lequel résonne le meilleur des états-Unis. Max Jury scande la country des origines, le folk fragile du fond des allées, puis au détour d’une note, balance ses mélodies de soul, les attise de gospel et de rock’n’roll. Sincère et lumineux. LO

MAX JURY

Marathon Artists/Pias.

Arbus aux origines

New York Hommage à une chasseuse de têtes hors pair, la photographe américaine Diane Arbus (1923-1971), par le conservateur photo du Met, Jeff Rosenheim. Lequel propose de découvrir ses premiers trophées, premiers clichés, déjà instructifs. «Elle est une exploratrice du barnum américain», écrit Violaine Binet dans sa biographie (Grasset). BO

DIANE ARBUS: IN THE BEGINNING

Jusqu’au 27.11. 945 Madison Avenue.
www.metmuseum.org

Duos détonants

Anvers Une greffe symbolique, les toiles de Rik Wouters (1882-1916) mises en résonance avec des créateurs belges contemporains (Marina Yee, Veronique Branquinho, Martin Margiela…). Le MoMu honore en beauté l’artiste belge et sa muse Nel, duo d’amour et de peinture fraîche, l’un comme l’autre épris de lumière flamande. BO

RIK WOUTERS & L’UTOPIE PRIVÉE

Du 17.09 au 26.02. Nationalestraat 28.
www.momu.be

Avec ou sans fil ?

Londres La créatrice Diana Auria a le recyclage ludique : après avoir transformé des filets de pêche en maillots de bain, la voici qui tricote les vieux câbles de Sony (dont le nouveau casque, h.ear on Wireless, se passe de fils) pour inventer une série d’accessoires nomades, du porte-passeport (photo) au sac de plage. LO

SONY X AURIA

Collection Fashion Unplugged.
www.auria-london.com et www.sony.com

Très classe

Ostende Pour que la fin des vacances laisse un goût moins amer dans la bouche des enfants, Jeune Premier, une marque qui ne porte pas l’uniforme, pare ses cartables de couleurs vives et de motifs originaux qui égayeront la rentrée. Oiseaux, dinosaures, tigres ou dragons accompagneront les petits sur le chemin de l’école, et veilleront sur tous leurs secrets. MS

JEUNE PREMIER

www.jeunepremier.be

Chevalier des villes

Hambourg Sous la douceur florentine du cuir mat de ces accessoires, un bouclier. Une doublure spéciale Montblanc pare au piratage des données contenues dans les puces des cartes. Autres détails aussi malins que soignés : poignées rétractables, rabat tempête ou orifices pour écouteurs… selon les pièces. Les 22 modèles qui composent cette ligne de maroquinerie se découvrent dans toutes les boutiques de la marque, dont la toute récente adresse marseillaise, imaginée par Noé Duchaufour-Lawrance. VG

ÉTUI ENROULÉ POUR 6 STYLOS

Collection Urban Spirit.
www.montblanc.com

Lindbergh en VO

Rotterdam Peter Lindbergh voit «mieux en noir et blanc, et en photo qu’en vrai». D’où sa longévité. Très présent sur le territoire de la mode depuis les années 1980, il reste un portraitiste distingué (sa Jeanne Moreau est une merveille). Et un homme doué d’étonnement : «Les plus belles femmes sont dans la rue.» BO

PETER LINDBERGH. A DIFFERENT VISION ON FASHION PHOTOGRAPHY

Du 10.09. au 12.02.2017 Museumpark, Westzeedijk 341.
www.kunsthal.nl
Dons jouant

Article suivant

Dons jouant