Déplions sous la pluie

Du haut de ses deux jambes le bipède humain a l’art de se pencher sur les ingéniosités de la nature pour se simplifier le quotidien. Ainsi le Shinkansen, prouesse de train japonais, doit son bec effilé à celui du véloce martin-pêcheur ; les doigts reptiliens du gecko ont eux imprimé leurs super-pouvoirs adhésifs sur un ruban. Alors, quand une paire de bottes emprunte librement à l’escargot, compagnon naturel des jours humides, il y a presque une évidence pratique. Enroulé autour de sa semelle, ce soulier compactable imaginé par Aigle déplie sa gomme dès la première goutte, appâté par la bruine, la giboulée ou la franche saucée. Orteils au sec, toujours garantis par les maîtres caoutchoutiers de la maison qui depuis cent soixante ans manient l’imperméabilité dans les ateliers de Châtellerault. À l’éclaircie, l’animal coloré réintègrera, insoupçonnable, sa coquille : sac de citadine, besace pour promenade en sous-bois ou bagage de week-end en Bretagne... Avec tant de souplesse contorsionniste et d’instinct barométrique, on frise l’imitation parfaite, une certaine tenue en plus.

Bottes Caoutchouc Miss Marion

Aigle. Disponible en 5 coloris.

www.aigle.com

En 1962, Air France fait appel à la maison Dior pour habiller ses hôtesses.

Article suivant

Air France LA SAGA
Au coeur

du patrimoine
historique