Tendres tropiques

Journalistes et photographes en reportage pour le magazine se mettent à table. Ricochets gourmands autour du globe.

Okinawa Depuis toujours, les anciens savent que les minéraux transportés par les vents vifs et salés du Pacifique exacerbent subtilement les saveurs. Keiji Yoda s’en est souvenu. Pour cajoler ses ananas, le jeune fermier descend puiser des seaux d’eau dans l’océan, arrosant ainsi ses fruits, en les vaporisant un à un. Le résultat est extraordinaire : de petite taille, ses ananas révèlent une chair ferme, blanche, non fibreuse, sucrée en crescendo, du sommet à la base. Peu d’esthètes peuvent se féliciter d’y avoir goûté. La production est limitée, et Keiji Yoda parvient à peine à honorer la moitié de ses commandes. Il faut dire que ses ananas ont été élus les meilleurs du pays. MA

Canaan Slow Farm & Cafe

863-2 Taira, Kunigami, Okinawa.
Tél. +81 (0)98 043 2468.

www.canaan-farm.com
 

Bangkok Uemporn Yuayaipong, chef au Sala Rim Naam du Mandarin Oriental, a déjà plus de vingt ans d’expérience alors qu’elle semble encore une toute jeune femme. Elle aime la cuisine thaïe qui «flatte tout autant l’œil que le palais». Quand elle prépare un gaeng kua, un curry rouge, elle ajoute de l’ananas en dés à sa pâte de curry, sucre de palme, tamarin et combava pour accompagner des crevettes tigrées. Au moment du thé, ou avec une infusion de citronnelle, elle sert le ma hor comme diversion salée : de petites bouchées d’ananas frais avec poulet émincé et cacahuètes. Un dessert ? Sirop d’ananas et glace ! IA

La Réunion Son nom complet est Queen Victoria mais les Réunionnais l’appellent familièrement Victoria. Cet ananas, première production fruitière de l’île, mérite pourtant son titre royal : nettement plus petit que ses cousins africains ou sud-américains, il se distingue par son parfum et sa finesse de goût, entre sucré et acidulé. Il contient aussi un enzyme, la broméline, aux vertus digestives reconnues. Appliqué sur la peau, on lui prête même des vertus antiacnéiques. Le Victoria produit par la coopérative du Tampon dispose du Label Rouge, le seul attribué à un fruit exotique. À découvrir, nature, en jus ou en confiture, à la Maison de l’Ananas, au milieu des plantations. OJ

Maison de l’ananas

33, rue des Poiriers, Grand-Tampon, Le Tampon.

www.maison-ananas.re

© Félix Dol-Maillot - Mandarin Oriental - Patrick Messina

1

Article suivant

Le monde
comme il va