L’art en voyage

Au salon La Première Après Olivia Berckemeyer et Jean-Michel Othoniel, c’est Ousmane Sow, le plus grand des sculpteurs sénégalais, qui investit le salon La Première à Paris-CDG avec Couple de lutteurs corps à corps, une œuvre de la série «Nouba» mettant en lumière la beauté des formes, l’équilibre mais aussi la fragilité face aux dangers du combat. Avec ses «Nouba», Ousmane Sow place l’âme au corps de la sculpture, et l’Afrique au cœur de l’Europe. Celui qu’on surnomme le Rodin africain travaille en étroite collaboration avec la fonderie de Coubertin, située à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), pour réaliser en bronze ses anciennes œuvres figuratives et faire voyager à travers le monde ces pièces d’une puissance et d’une troublante sensibilité.

Leurs photos ont fait le tour du monde

Article suivant

Leurs photos ont fait le tour du monde