tour de piste

Souffrant de sa réputation (injustifiée) de ville vallonnée, pavée et pluvieuse, Bruxelles a traîné à favoriser la pratique du vélo dans ses rues. Mais depuis quelques années, les infrastructures se repensent en deux-roues.

Avec – notamment – la création de pistes cyclables protégées, la mise en place d’un service de location de vélos en libre-service appelé Villo!, qui compte 5 000 bicyclettes, et l’aménagement d’une voie verte, Bruxelles multiplie les actions en faveur du développement de la petite reine. La Promenade Verte compte quelque 61 km qui ceinturent la ville et permettent de découvrir des parcs, des réserves naturelles, des zones industrielles ou rurales valorisées en Wallonie. Balisée, réservée aux cyclistes et aux piétons, cette balade facile se rejoint aisément depuis différentes stations de métro (Roodebeek ou Herrmann-Debroux) et se parcourt dans le sens horlogique ou anti-horlogique, en entier ou par tronçons de 5 à 12 km. Le trajet passe notamment par la forêt de Soignes, le château Charle-Albert, le parc paysager Tournay-Solvay, le Pavillon chinois, la Tour japonaise, l’Atomium, le parc de Laeken ou encore les Jardins du fleuriste, qui offrent l’un des plus beaux panoramas sur la capitale. Pour ceux qui préfèrent sillonner la cité avec un guide, Pro Velo et Once upon a time in Brussels proposent des visites accompagnées sur mesure, allant jusqu’au vélo à assistance électrique pour les seconds. Flâneries à travers les jardins, les châteaux, découverte des différents courants architecturaux, des monuments incontournables, de la Bruxelles gourmande ou de la bande dessinée… en selle, été comme hiver, la ville vagabonde de mille façons.

Bruxelles Mobilité

propose un guide de la promenade verte.

www.bruxellesmobilite.irisnet.be

Visites accompagnées

L’immense pont sur le détroit de Kurushima, long de 4 km.

Article suivant

Les passerelles
dans le ciel